Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

11 janvier 2022 20:34
Les rapports de décembre et janvier de la DREES montrent que les personnes vaccinées représentent la majorité des décès du Covid-19 dans les hôpitaux. Elle estime toutefois que ses chiffres montrent les bénéfices de la vaccination, en particulier après la dose de rappel.
Plusieurs fois par mois, la DREES (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) publie ses chiffres regroupant les bases de données pseudonymisées sur les hospitalisations, le dépistage et la vaccination.
Au moins trois de ses communiqués depuis décembre affichent une majorité de personnes vaccinées parmi les décès à l’hôpital. Pourtant, ses chiffres, selon elle, démontrent l’efficacité de la dose de rappel. Explications.
D’après ses chiffres les plus récents, publiés le 7 janvier, les personnes non vaccinées ne représentaient "que" 42% des décès, 21% des tests PCR positifs chez les personnes symptomatiques et 45% des admissions hospitalières conventionnelles entre le 29 novembre et le 26 décembre. Ils sont majoritaires dans les entrées en soins critiques (56%).
I
l convient toutefois de rappeler que les non vaccinés ne représentent que 8% de la population française de plus de 20 ans, et sont donc surreprésentés dans tous les données prises en compte. "Le nombre d’événements liés au Covid-19 (tests positifs, hospitalisations, décès) est nettement plus important pour les non-vaccinés que pour les vaccinés à taille de population comparable", constate ainsi le rapport.

Moins de décès chez les non vaccinés?

Quant à savoir pourquoi les non vaccinés sont majoritaires dans les admissions en soins critiques mais minoritaires dans les décès hospitaliers, l’explication se trouve dans un rapport publié en mai 2021. La DREES y expliquait que "concernant les décès, 75% des personnes ne sont pas passées par les soins critiques, mais uniquement par une hospitalisation conventionnelle".
 
Contactée par Libération à ce sujet, la DREES a souligné que "la proportion de vaccinés entrant en soins critiques est plus faible que celle entrant en hospitalisation conventionnelle", un signe de "l’efficacité vaccinale". Enfin, les plus faibles taux de positivité, hospitalisation et décès se retrouvaient chez les personnes qui avaient reçu une dose de rappel.
 
source

Partager cet article

Repost0
CITOYENS ET FRANCAIS