Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 17:11

RUQUIER_176-rec-630x0

En remplacement de « Jusqu’ici tout va bien » devenu « tout va mal » dès le premier jour,France 2 a assuré la continuité de sa ligne humoristique avec « L’émission pour tous » regardée par personne. Un doublé qui vient révéler une sensibilité diamétralement opposée à celle d’un public qu’elle est censée servir.

Cette règle des contraires enfin assimilée, la direction de la chaîne s’oriente tout naturellement vers un concept d’émission dont le titre serait « On n’est pas regardable » ou « Téléspectateurs fuyez ! ».

En attendant de dénicher ce concentré d’unanimité, plutôt que diffuser les images de la webcam du hall d’entrée (idée suggérée par un sous-directeur adjoint retrouvé par hasard dans un bureau désaffecté), la fine équipe en charge des programmes colmate les brèches avec ce qu’elle peut. Un peu debest of de « On n’demande qu’à en rire » de 17 h 45 à 18 h 30, à la suite de quoi Nagui tentera de tracter le téléspectateur jusqu’à Pujadas. Il peut le faire !

L’incompétence des idéologues de comptoir de France Télévisions consiste à ne pas comprendre qu’une émission de divertissement fortement marquée politiquement – qu’elle le soit à gauche ou à droiteexclut forcément la partie du public attachée à l’une ou à l’autre des sensibilités.

Dans le cadre d’un créneau horaire où les talk-shows foisonnent, la partie est perdue d’avance. Avec un « pour tous » clairement affiché en référence au mariage du même nom, en toute logique, Laurent Ruquier a rejoint les audiences de Hollande. Tout est pour le mieux. Le fidèle a suivi son gourou dans les caves obscures de Médiamétrie.

L’une des raisons du succès de « On n’est pas couché » s’explique par l’absence totale de concurrence sur le même terrain et la diffusion tardive. Vers 2 heures du matin, face à plus rien ou presque, l’audience explose et vient compenser le manque à gagner des deux ou trois premières heures d’émission, là où TF1 etM6 tapaient fort. Ruse de programmateur qui lui fait présenter des moyennes très correctes. La recette marche bien.

Période noire pour Laurent Ruquier, qui connaît des déboires également avec le tandem Polony/Caron de ladite émission nocturne. L’une s’en va, l’autre est imbuvable.

On efface tout et on recommence. Des noms circulent… Robert Ménard sans écharpe tricolore, Ivan Rioufol, Élisabeth Lévy, Roux et Combaluzier… On ne sait plus à quel saint se vouer. Virer Zemmour et Naulleau fut l’idée du siècle. « Pourquoi faire bien quand on peut faire médiocre ? », s’est dit Ruquier en proie à un accès de fièvre égocentrique.

C’est qui la vedette, ici ? De retour à un peu d’humilité, le nouveau caviste de Médiamétrie ferait preuve de fair-play en rappelant les deux mousquetaires de la première heure. Tous pour un ! Et un « pour tous » enfin rassembleur…

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Retraites