Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 02:41

François Hollande était jeudi à Leipzig pour célébrer les 150 ans du parti social-démocrate allemand.

Invité aux 150 ans du Parti social-démocrate allemand, le président français a fait l'éloge jeudi des réformes "courageuses" du marché du travail menées par l'ancien Chancelier social-démocrate Gerhard Schröder.

"Le progrès, c'est aussi de faire dans les moments difficiles des choix courageux pour préserver l'emploi." En déplacement à Leipzig, François Hollande a fait ce jeudi l'éloge des réformes du marché du travail menées en Allemagne par l'ancien Chancelier social-démocrate Gerhard Schröder.

Très applaudi, le président français était invité aux célébrations des 150 ans du parti social-démocrate allemand, rapporte Le Point. "Ces décisions ne sont pas faciles à prendre, elles peuvent faire surgir des controverses, mais [...] rien de solide ne se bâtit en ignorant le réel", a-t-il ajouté.

Les réformes Schröder qui ont introduit une plus grande flexibilité du marché du travail sont controversées au sein de la gauche européenne, y compris parmi les sociaux-démocrates allemands. Certains y voient la clé de la baisse du chômage enregistrée ces dernières années en Allemagne. Mais d'autres soulignent qu'elles ont développé les bas salaires et la précarité, précise l'AFP.

"Nos pays sont différents. Nos cultures politiques syndicales sont singulières. Mais je garde de la social-démocratie le sens du dialogue, la recherche du compromis et la synthèse permanente entre la performance économique et la justice sociale", a ajouté François Hollande dans son discours, suivi notamment par la Chancelière Angela Merkel. "Tout n'est pas transposable" d'un pays à l'autre, a-t-il toutefois nuancé.


Lu sur Le Point.fr

La gauche qui après avoir supprimé les garanties du CDI penent non seulement à augmenter la durée de cotisation pour l'accès à la retraite mais envisage la flexibilité du travail.

Super programme de droite dopée aux emphétamines ! on peut supposer que les syndicats aux ordres éluderont le dossier.

Citoyens et Français


source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Emploi - Chômage