Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 02:48

commission-europeenne-bruxelles.jpgLa Commission européenne vient de transmettre, mercredi 30 mai, ses recommandations concernant le programme de stabilité transmis voici quelques semaines par la France. Ce programme prévoit en particulier un retour du déficit à 5,2% du PIB à 4,5 % à la fin 2012 et à 3% un an plus tard. Certes, il s’agit d’objectifs élaborés par l’ancien gouvernement, l’équipe Ayrault devant présenter les leurs courant juillet.

Bruxelles juge en tout cas possible de réduire le déficit, mais estime que « la distance pour que la barre de 3% du PIB soit atteinte reste conséquente ». Avec une croissance que la Commission prévoit de 0,5% en 2012 et de 1,3% en 2013, et en l’absence de mesures nouvelles d’économie, le déficit public atteindrait 4,5% en 2012 et 4,2% en 2013 selon elle. Ce qui est effectivement loin des 3% promis par Paris.

Conséquences selon la Commission, la dette publique française atteindrait 90,5% du PIB en 2012 et 92,5% en 2013, plus que les objectifs officiels. Le chômage toucherait durablement 10,2% de la population active.

Alors que le gouvernement veut revenir partiellement à la retraite à 60 ans, Bruxelles met en garde la France : « la soutenabilité à long terme du système de retraite doit être surveillé avec attention », écrit-elle. Une autre mise en garde concerne la compétitivité des entreprises qui « reste un défi significatif « , de même que « la concurrence, en particulier dans la distribution et les industries de réseaux ».

Suite et source : BFM Business,

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie