Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 23:00
En Syrie, un djihadiste occidental sur trois serait français

 

En Syrie, un djihadiste occidental sur trois serait français

 

 - Plus de 3000 Occidentaux seraient partis combattre aux côtés des djihadistes en Syrie. Parmi eux, entre 700 et 900 sont français.

Le djihad attire de plus en plus d'Occidentaux. Fin mai, ils étaient au moins 3000 à avoir rejoint les rangs des islamistes radicaux qui combattent en Syrie, selon le Soufan Group, un organisme de renseignement basé à New York. La France est la plus «représentée» en nombre de tous les pays occidentaux. Elle compte 700 ressortissants sur place, selon des données compilées par The Economist .

Une estimation plus basse que celle des services du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, selon lesquels 900 Français étaient concernés à la mi-août. Vient ensuite la Grande-Bretagne, avec 400 ressortissants actuellement en Syrie. Puis l'Allemagne (270 ressortissants), talonnée par les Belges, avec 250 ressortissants.

10 à 15% de femmes

Mais lorsqu'on regarde la proportion de combattants par rapport à la population de leurs pays d'origine, le classement est sensiblement différent.

La Belgique arrive largement en tête, avec 22 ressortissants partis au djihad pour un million d'habitants.

Le Danemark arrive en deuxième position, avec 17 ressortissants pour un million d'habitants.

La France arrive en troisième position: on compte 11 Français partis en Syrie pour un million d'habitants. Il est important pour l'État islamique de compter des Occidentaux dans ses rangs. Le choc provoqué par l'accent londonien de(s) assassin(s) deJames Foley et Steven Sotloff en est la meilleure illustration. «Des otages libérés des griffes de l'État islamique ont dit qu'ils avaient été gardés par trois anglophones. Les djihadistes étrangers peuvent également contacter par e-mail les familles d'otages dans leurs propres langages pour demander des rançons», explique l'hebdomadaire.

 
 
infographie combattants djihadistes eil

Le Soufan Group estime que jusqu'en mai, quelque 12.000 combattants issus de 81 pays différents avaient rejoint le djihad en Syrie. Mais ce chiffre doit être bien plus important aujourd'hui. Car depuis que l'État islamique a fondé le «califat» le 29 juin, «le recrutement a explosé», assure le journal.

«La Syrie a attiré des combattants plus vite que n'importe quel autre conflit dans le passé, que ce soit la guerre d'Afghanistan dans les années 1980 ou celle d'Irak après l'invasion américaine de 2003.»

La guerre sainte prônée par l'État islamique fait venir essentiellement des hommes en dessous de 40 ans. Mais elle séduit de plus en plus de femmes. Elles représentent environ 10 à 15% de ceux qui voyagent en Syrie, estime-t-on au Centre international d'étude sur la radicalisation, un groupe de réflexion basé à Londres.

Mais les plus gros pourvoyeurs de combattants étrangers pour l'État islamique restent les pays du Maghreb et du Moyen-Orient. Parmi les plus notables, on trouve la Tunisie, qui dénombre pas moins de 3000 ressortissants actuellement en Syrie.

L'Arabie saoudite en compte 2500, la Jordanie 2089...

La présence de ces étrangers dans les rangs des radicaux islamistes laisse leurs gouvernements respectifs dans l'embarras. Car ils sont difficiles à tracer à leur retour, à l'image de Mehdi Nemmouche, qui aurait passé un an à combattre en Syrie avant de commettre la tuerie du Musée juif de Bruxelles en mai dernier.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/05/01003-20140905ARTFIG00012-en-syrie-un-djihadiste-occidental-sur-trois-serait-francais.php#xtor=AL-155-[Facebook]

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International