Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 02:10

TRPar7516013_0[1]

L’Europe a pris la vilaine habitude de se mêler de tout, à l’extérieur de ses frontières, « sans discernement ». Nous avions expliqué, dans un article précédent parlant de l’Ukraine, que la solution était de discuter avec Poutine. Il détient toutes les clés.

Il faut dire que la perspicacité est un mot que les Commissaires Européens cherchent encore dans le dictionnaire. Avec les divers ministres des Affaires étrangères des pays européens, ils s’entendent bien pour apporter la confusion la plus totale, dans les relations avec l’Ukraine et avec la Russie.

Donc à croire la plupart des médias subsidiés et bien-pensants, la démocratie a gagné en Ukraine. Les vilains pourris qui étaient au pouvoir ont retourné leur veste, et le Parlement Ukrainien a fait en sorte qu’un mandat international soit lancé contre le Président Viktor Ianoukovitch. Nous avons la certitude que les noms de beaucoup de députés devraient se trouver sur ce mandat. Ils vont nous faire croire qu’ils sont plus blancs que neige ! Et les occidentaux tombent dans le panneau.

Victoire….. Il va y avoir des élections le 25 mai 2014. Nous pouvons supposer que même si le nouveau Président était un type propre, il aura fort à faire. Car si corruption il y a maintenant, elle ne s’enlèvera pas d’un coup de baguette magique.
Nous resterons sur des positions de prudence extrême.

Quelle idée a eue l’U.E ?  Elle n’est pas capable d’assurer son propre avenir et la cohérence des 28, et a fait miroiter l’entrée de l’Ukraine dans l’Europe. C’est vraiment jouer avec des allumettes à côté d’un baril de dynamite.

En sachant pertinemment que la Russie souhaite reprendre dans son giron les pays qui l’entourent. Nous l’avons vu, il y a quelques années, avec la Géorgie. Nos dirigeants européens ont-ils des facultés mentales à ce point déclinantes. Ou bien c’est par dogmatisme, par provocation ou par expansionnisme ? C’est une faute stratégique de l’Europe.

La plupart des pays européens souffrent très gravement (Grèce, Espagne, Portugal, etc..) et voilà l’U.E. transformée en fée, qui va distribuer des cadeaux à l’Ukraine…. Pour montrer à la Russie qu’elle aussi peut le faire. C’est aberrant.
Venons-en à une autre considération que l’Europe occulte. Il y a en Ukraine une partie de la population qui est russophone. Tout l’est de l’Ukraine. Les industries sont à capitaux russes, l’économie dépend de la Russie.

Alors démocratie veut dire que l’on ne prend pas en compte cette partie de l’Ukraine  et de sa population ?

Nous avons compris…… du point de vue des angéliques, les Russes, c’est le méchant Poutine. Certes, ce Monsieur incarne un régime relativement musclé avec des libertés quelque peu muselées, mais il est aussi le Président d’une puissance mondiale qui a un poids énorme sur l’échiquier politique et qu’on le veuille ou pas, il est le représentant de 150 millions de personnes. Le peuple russe lui-même mérite notre respect.

L’Europe oublie toujours que dans un avenir peut-être proche, nous aurons besoin de la Russie pour défendre notre civilisation. L’approche européenne est tellement gaffeuse et manichéenne qu’elle a provoqué l’ire de Poutine, qui au moment des évènements devait se concentrer sur Sotchi, sa vitrine voulue de la Russie.

Enfin, nous arrivons à une énorme épine que Poutine, vous pouvez en être convaincu, retirera de son pied. La Crimée fait partie de l’Ukraine depuis 1954 et constitue une république autonome.

D’une superficie de 26.100 km², elle compte 2.500.000 d’habitants dont une grande partie est russophone. La Crimée occupe une position stratégique pour la Russie. C’est à Sébastopol que se trouve l’un des ports militaires russes les plus importants de sa configuration de défense.

Cette région dépend déjà beaucoup économiquement de la Russie. Sébastopol a un statut particulier, car le maire est en principe désigné directement par le Président Ukrainien en exercice.

La flotte militaire russe appelée aussi flotte de la Mer Noire restera basée au moins jusqu’en 2042. C’est-à-dire pour toujours.

Poutine ne laissera jamais la Crimée dans un pays qui ne choisirait pas la Russie comme alliée directe et il poussera à une autonomie totale de la région ou plus simplement que la Crimée fasse partie de la Grande Russie.

Nous nous dirigeons vers un référendum régional en Crimée à ce sujet. Il aurait lieu d’après les dernières informations reçues, le 25 mai.

Vous verrez que le résultat aboutira une partition entre l’Ukraine et la Crimée (une autre partie de l’Ukraine fera peut-être aussi sécession).

On peut d’ailleurs, se poser la question de savoir si la Russie et les pro-russes attendrons une consultation populaire. Quand l’intérêt national est menacé, les Russes n’ont pas l’habitude de rester les bras ballants. Les actions peuvent être plus proches qu’on ne le croit.

Nous espérons que des troubles plus graves ne soient induits par l’ingérence de l’U.E.

C’est un exemple calamiteux de la politique étrangère européenne !

JACQUES D’EVILLE.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International