Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

16 octobre 2021 09:42

« Nous avons relevé 98 incidents» lors des hommages à Samuel Paty dans les établissements scolaires, à affirmé Jean-Michel Blanquer sur RTL ce samedi matin.

Des incidents «très variables» a précisé le ministre de l’Education nationale : des insultes ou encore «7 cas de menaces, individuelles ou collectives, qui feront l’objet des sanctions les plus sévères (…). Nous allons convoquer les familles, et voir ce qu’il y a derrière ces propos».

Malgré ces incidents «beaucoup moins nombreux que lors des attentats précédents», «cette commémoration s’est déroulée dans un grand calme, une sérénité et dignité», a-t-il tenu à rappeler. 

 

Le ministre est également revenu sur la situation des enseignants face aux questions de laïcité : «Ils ne sont pas assez formés pour aborder ces sujets. Avant, la laïcité était quelque chose d’explicite et de partagé par tout le monde. On en a peut-être pas assez parlé. Il y a une pente à remonter, et je considère que nous sommes au début de cette pente».

En fin de matinée, une plaque en hommage au professeur d’histoire-géographie sera inaugurée à l’entrée du ministère de l’Education nationale. Les parents de Samuel Paty seront présents.

Le Figaro / RTL

«On a été beaucoup trop silencieux sur la laïcité», estime Jean-Michel Blanquer

 
«On a été beaucoup trop silencieux sur la laïcité durant ces dernières décennies», a affirmé Jean-Michel Blanquer sur la matinale de France 2 samedi 16 octobre. Interrogé sur l'importance de rendre hommage au professeur un an après son assassinat la mémoire de Samuel Paty, le ministre de l’Education nationale a indiqué que : «Samuel Paty est un emblème, un emblème de la liberté, et donc un emblème de la République et pour cela, il faut montrer une forme de force et de sérénité». 

Le ministre est également revenu sur sa vision de la laïcité :«Cet hommage, qui a commencé hier, est là pour montrer qu'il y a une force des bonnes valeurs, c'est-à-dire les valeurs de la France et de la République (...). Ce n’est pas un optimisme mais un volontarisme. La laïcité est un sujet qui demande du temps». «L’institution n’a jamais été aussi claire et présente», a t-il assuré. 
 

Partager cet article

Repost0