Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie---International Press Review ---- Обзор международной прессы
  • Contact

Rechercher

 Flux de trafic
mise en ligne le 15/10/2018

Flag Counter

 

 

 

 

 

13 juillet 2021 17:05

La vaccination obligatoire va être élargie à d'autres professionnels au contact avec des personnes fragiles. Les sapeurs-pompiers et les ambulanciers feront aussi partie de la liste, où les gendarmes et les policiers ne figurent pas.

«Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d'espace au virus», a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée en justifiant la vaccination obligatoire des «personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, des cliniques, des maisons de retraite, des établissements pour personnes en situation de handicap, pour tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes fragiles, y compris à domicile».

Les sapeurs-pompiers et les ambulanciers feront aussi partie de la liste des professions qui devront se faire immuniser.

Les personnes concernées «auront jusqu'au 15 septembre pour se faire vacciner» et après cette date seront mis en œuvre «des contrôles et des sanctions», a-t-il ajouté.

Mais si les personnels soignants non vaccinés ne pourront plus travailler et ne seront plus payés à partir de la date désignée, comme l’a annoncé Olivier Véran, les membres des forces de l'ordre ne seront pas soumis à cette obligation en septembre prochain, a indiqué à BFM TV l'entourage du ministre de l'Intérieur.

Attal précise la décision

Invité ce 13 juillet sur Europe 1, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal est revenu sur les annonces d'Emmanuel Macron. Il a confirmé que les policiers ne seraient pas concernés par l'obligation vaccinale ou par le pass sanitaire:

Ce dernier est «pour des personnels qui travaillent dans des lieux où il est exigé pour les usagers», a rappelé le porte-parole du gouvernement, tout en expliquant que «ce n'est pas la même situation pour les policiers». 

Cependant, selon BFM TV, «sur le temps de repos, les membres des forces de l'ordre sont soumis aux mêmes restrictions que le reste de la population».

 

source

Partager cet article

Repost0